PROYECTO BELLAMAR par Antonio Danieli et Esteban Grau.

 

 

Le "Proyecto Bellamar", né en 2003 par les deux créateurs Antonio Danieli et Esteban Grau avec la collaboration du Groupe Spéléologique San Marco de Venise et du Comitè Espeleologico de Matanzas, avec le patronage de la Société Italienne de Spéléologie et de la Sociedad Espeleologica de Cuba, avait pour objectifs la revalorisation et la sauvegarde du patrimoine karstique cubain, à travers la création et la diffusion de l'audiovisuel (3D).


 

En 2006, après trois expéditions spéléologiques conjointes, nous avons commencé la présentation de nos premiers audiovisuels sur le patrimoine karstique cubain et surtout celui du plateau de Bellamar. Grâce à ces audiovisuels, nous avons été invités à participer à une importante réunion programmatique du gouvernement. L'objectif de la réunion était de délibérer sur un projet de construction datant des années 1980, qui impliquait le développement de la ville de Matanzas au-dessus du plateau de Bellamar pour répondre à l'urgence du logement liée à une nouvelle raffinerie en construction.

 


 

 

L'étonnement généré par nos images a suffi à convaincre les autorités politiques de renoncer à leurs intentions en annulant la réunion et en déclarant peu après la zone de Bellamar et de Santa Catalina parcs naturels nationaux, en confiant pour la première fois leur gestion à un organisme privé, la Fondation Antonio Nuñez Jménez qui fait désormais pleinement partie du projet.

 


 

 

Depuis sa création, le projet vise à son autosuffisance en terre cubaine, et cet objectif a été atteint en 2008, grâce à une salle de projection 3D installée dans la grotte touristique de Bellamar qui, chaque jour, montre notre audiovisuel et grâce à quoi, nous avons été reconnus, un petit pourcentage sur le ticket touristique.

 


 

 

 

Grâce à cette contribution gérée par la Fondation Antonio Nuñez Jménez et grâce à la collaboration de la France Amérique latine de Bordeaux, un centre éducatif multifonctionnel dédié au karst et au développement durable de la région a été construit selon les méthodes de permaculture appelé "JARDINES DE BELLAMAR".

 


 

 

 

 

Le gouvernement, compte tenu des résultats découlant de la prise en charge du territoire, et compte tenu de l'intérêt des campesinos qui vivent sur le plateau pour embrasser cette culture de la vie visant à l'autosuffisance, chaque année, a attribué au projet de nouvelles terres autour du centre, qui , sont cultivées et reboisées par les campesinos Bellamar.

 

 

 Actuellement, environ 40 familles de la région participent au projet, s'engageant à adopter des bains secs et des réservoirs de phyto-purification pour les eaux usées domestiques dans leurs maisons, sans système d'égouts, recevant l'approvisionnement en eau courante du projet. Ceci est garanti par une pompe électrique reliée à un système photovoltaïque, intégrée par une éolienne pour le relevage de l'eau, qui, grâce à un puits spécialement creusé, intercepte une riche nappe sous-jacente, identifiée par les spéléologues.


 

 À ce jour, environ 12 000 arbres, pour la plupart endémiques, ont été plantés dans la région de Bellamar, grâce également à la contribution de l'organisme forestier cubain, dont environ 7 000 sont des arbres fruitiers.

La qualité des fruits et légumes obtenus par des méthodes de culture strictement biologiques a été très appréciée par les restaurants adjacents à la grotte touristique de Bellamar, qui s'approvisionnent quotidiennement en produits frais, générant ainsi une économie circulaire de zéro kilomètre très appréciée par le gouvernement provincial. et national.


      Le projet fournit actuellement du travail à 18 opérateurs:

  • Gestion de projet et de centre;
  • accompagnement touristique et scolaire aux grottes de Bellamar et Santa Catalina;
  • l'organisation d'ateliers d'éducation à l'environnement;
  • surveillance et protection des parcs naturels correspondant aux grottes respectives;
  • le développement et la gestion des campesinos du projet de permaculture appelé "Jardines de Bellamar".

 


 

 En outre, le projet contribue au financement du projet "Cuba Bat", visant à surveiller et étudier les chiroptères cubains.

Enfin et surtout, une partie des recettes a également été affectée à la restructuration du siège social de la Sociedad Espeleologica de Cuba à La Havane, fermé depuis plusieurs années car inaccessible et stratégique sur le plan logistique pour les activités de la SEC et pour les groupes spéléologiques internationaux. qui viennent à Cuba.


 

 

Depuis 2009, une équipe internationale de photographes de spéléos 3D "LA SALLE 3D International Team" a commencé à participer aux expéditions, et à partir de ce moment, les expéditions, grâce également à la contribution de Michel Renda, ont pris un caractère de plus international avec l'implication des spéléologues et chercheurs qui participent à divers titres à nos activités. Depuis 2012, le Projet bénéficie également du mécénat de la Fédération Française de Spéléologie.

 


   

Il est bon de préciser qu'en 18 ans d'activité, le Projet a non seulement affecté la zone de Bellamar mais également toutes les principales zones karstiques et grottes de l'île. Depuis, au fil du temps, Esteban Grau est également devenu un très bon photographe 3D, l'intérêt s'est également étendu à l'avio-faune et aux fonds marins de l'île. Grâce à cela, nous en sommes venus à avoir une archive vidéo photographique 3D d'un intérêt remarquable, qui n'échappe pas à l'attention des médias et des entités cubaines connues pour être sensibles aux questions de protection de l'environnement.

 


 

 

De nombreuses interviews ont été accordées aux médias nationaux ces dernières années grâce également à une exposition photographique qui est présentée dans les principaux lieux d'exposition de l'île tels que le musée d'histoire naturelle de La Havane et la "Fabrica de Arte Cubano", l'espace culturel le plus important et le plus moderne de La Havane. Périodiquement, nos vidéos sont également projetées au prestigieux Palazzo Segundo Gauce qui, à l'intérieur, dispose d'une salle de projection 3D.

 

De plus, à l'occasion de sa 325e année de fondation, en 2018 la ville de Matanzas a été affectée par une impressionnante rénovation du centre historique, afin de le réaménager touristique. Grâce à cela, le gouvernement a mis à notre disposition un entrepôt entièrement rénové, situé dans un quartier prestigieux le long de la rivière San Juan, pour la construction d'une salle de projection 3D d'environ 30/40 places et un grand espace aménagé pour les expositions. thème photographique naturaliste.
Aujourd'hui, la salle appelée "Grurra de San Juan" est entièrement fonctionnelle et attire la visite de nombreux groupes scolaires et touristes.


 

 

De nombreuses activités liées au projet se sont déroulées au cours de ces années: expositions photographiques, événements culturels, projections 3D itinérantes organisées dans différentes écoles et communautés de l'île, l'une d'entre elles, appelée "Adoptez une source", a commencé grâce à l'implication des L'Institut Levi Ponti de l'enseignement supérieur de Mirano (VE) et l'école cubaine d'Ernest Telman à Matanzas, qui ont cédé la place à une activité d'échange qui a permis la création d'un petit laboratoire pédagogique.


 

 

Le projet, conçu spécifiquement pour les écoles, a été développé sur le thème de la surveillance physico-chimique des eaux karstiques et a nécessité la mise en place d'un laboratoire d'analyse de l'eau au centre. Au total, en deux ans d'activité 2014/2015, le projet a impliqué une soixantaine de personnes dont des étudiants, des enseignants et des techniciens spécialisés, en plus des spéléologues qui ont géré la programmation, les excursions et la logistique.


quelques photos de l'activité réalisée au centre multifonctionnel Jardine de Bellamar

Antonio Danieli & Esteban Grau